Le body art

Le body art

 

 

Définition


L’art du corps tire son origine du mot anglais « body art ». Cette pratique consiste à décorer de manière permanente ou semi permanente une ou des parties du corps. Les formes les plus communes de l’art corporel sont les tatouages, les piercings, la chirurgie plastique, mais il en existe d’autre moins connu comme la scarification, l’étirement.

 



Les différentes modifications corporelles :


Le piercing













Le piercing d'origine anglaise « to pierce » signifie "percer". Le véritable mot est body piercing (perçage du corps). Le piercing peut être considéré comme une beauté esthétique, un rituel (passage à l’âge adulte…), ou l’appartenance à un groupe (punk, gothique…). Il peut également permettre de  s’affirmer ou de s’opposer (à la société, aux parents), mais il est aussi utilisé pour augmenter le plaisir sexuel lors des rapports.
Tout perçage corporel est considéré comme un piercing, même le piercing au lobe des oreilles (le plus courant de tous les piercings).



Le tatouage











 

Le mot tatouage tire son origine du tahitien "TA-TU" qui dérive lui-même de l'expression "TA-ATOUAS", composée de "TA" (dessin) et "ATOUAS" (esprit). En effet, les indigènes marquaient ainsi leur corps pour demander les grâces et la protection des esprits. Aujourd’hui encore certaines tribus comme les Maoris utilisent la pratique du tatouage comme un rituel.
Le tatouage représente une forme de décoration permanente qui est une façon d’exprimer son individualité et son identité. Le tatouage peut être utilisé chez les femmes comme maquillage permanent. Certain utilise même le tatouage pour changer la couleur de leurs yeux (on injecte un colorant dans l‘œil).


La scarification










 

La scarification est le plus souvent pratiquée dans les tribus d’Afrique et d’Asie du Sud. Elle consiste à effectuer une incision superficielle de la peau pour dessiner des cicatrices visibles. Ces cicatrises forment des motifs en relief extrêmement variés. Elles sont moins visibles sur les peaux noires. Comme toute modification corporelle, elle permet de s'apparenter à un groupe (une tribu) ou pour se distinguer (réservée au chef ou aux guerriers, embellir la femme, passage à l’âge adulte).



L’étirement













L’étirement le plus connu est celui des femmes Padaungs (les femmes girafes de Thaïlande et de Birmanie). Le cou est étiré dès l’enfance. Chaque année et jusqu’au mariage un anneau de cuivre remplace celui déjà mis en place l’an passé. A l’heure d’aujourd’hui en occident on pratique l’étirement sur des membres à seul but thérapeutique (chez les personnes de petites tailles).


Le branding













Le branding est pratiqué par brûlure de la peau avec un fer chaud (morceau de métal chauffé au fer rouge), avec un laser ou un genre de pyrograveur, pour créer une image ou un dessin. On pratique le branding plus souvent pour marquer le bétail. Il peut être utilisé comme modification corporelle consenti comme chez certaine tribu pour un rituel de passage ou même l’identification à un gang, ou non consenti comme punition (chez les esclaves, et les voleurs).



L’implant












L’implant c’est l’introduction d’un objet sous la peau. Il peut soit laisser une forme apparaître (effet de relief sous la peau) ce que l’on appelle le 3D body art, ou laisser dépasser l’implant au dessus la peau (une petite ancre ou une plaque à vis) pour visser un bijou qui dépassera de la peau. C’est ce que l’on appelle un implant transcutané.
Des implants sont également utilisés en chirurgie réparatrice et esthétique (implants mammaires).



Le body art temporaire


 











Toutes les modifications corporelles ne sont pas définitives. Quelques unes sont temporaires comme le mehndi (le tatouage au henné) ou le body painting (la peinture sur le corps). Le tatouage au henné permet de décorer une partie du corps pour une fête, pour tester avant la réalisation d’un tatouage... Il est également utilisé en temps que rituel dans certains pays (au Maroc lors du mariage, avant un accouchement). On peut aussi ajouter la décoration des ongles (paillettes, dessins, strass…) ou des dents (strass dentaire) à la mode aujourd’hui.


 

 

Il existe encore d’autres body art : les oreilles d’elfes, la langue de serpent. L’humain ayant toujours voulu modifier son image corporelle le body art ne cessera d’évoluer, et cela sans limite…





 

- sales3 - nice9