Stretcher/étirer votre lobe d'oreille

STRETCHING DU LOBE DE L’OREILLE

 
Les différents types de bijoux :


Les différentes matières :




Préambule
 
 
Le stretching est une forme de modification corporelle dans laquelle le canal (le trou) d’un piercing cicatrisé est  lentement étiré pour accueillir des bijoux tels que les tapers (écarteur, spirale, buffalo), les hangers, les tunnels ou même encore les plugs.
La partie du corps la plus stretché est le lobe de l’oreille, mais on peut également étirer d’autre partie du corps comme le septum, la langue, la lèvre inférieure (comme chez les tribus africaines  tels que les Mursi) et les parties génitales.
 
Il existe de multiples raisons d’élargir son lobe d’oreille. Certaines personnes apprécient cette modification corporelle et veulent se différencier, et d’autres aiment tous simplement la beauté et la variété des bijoux qui peuvent être portés à un lobe élargi. Quelle que soit votre raison vous trouverez ce qu’il vous faut sur cette page.



Les origines du stretching
 
 
En Afrique, en Amérique, en Eurasie et d’en d’autres terres autochtones ont effectué le rituel de l’étirement du lobe de l’oreille à des fins traditionnelles, culturelles et religieuses. C'est un rituel qui a été pratiqué par de nombreuses personnes partout dans le monde depuis les temps anciens.
 
C’est dans un glacier Alpin en Autrichien qu’en 1991 on découvrit Otzi le plus ancien corps momifié au monde datant de plus 5000 ans. Ce corps momifié avait le lobe de ses oreilles percées et les trous stretchés jusqu’à 11 mm.
 
À cette époque nombreuse étaient les tribus primitives à imaginer que les démons pouvaient pénétrer dans le corps en passant par les oreilles. Pour lutter contre cela, il insérait des bijoux en métal dans leurs lobes élargis (les métaux étaient censés repousser les esprits démoniaques).
Dans d’autres tribus, comme celle de Bornéo, les parents percés chacun un lobe de l’oreille à leur enfant comme guise de passage à la puberté, et signe de leur indépendance.



Etirer son lobe de l’oreille                                                                                                     
Lorsque l’on souhaite élargir son lobe de l’oreille, il est vivement préconisé de procéder par palier et de ne pas se précipiter. On commencera par élargir progressivement son lobe de 0.5 mm par mois jusqu’au gauge 3 mm, puis de 1mm par mois jusqu’à la taille de 6 mm et pour terminer de 2 mm après par mois.
L’étirement progressif permet d’éviter des désagréments tels que des fissures du lobe et des déchirements des tissus internes de l’oreille. Si vous suivez ses conseils vous obtiendrez un «joli » trou, de bonne qualité qui pourra se refermer plus facilement si vous désirez ôter le piercing plug.

Si lors du stretching, la peau du canal (du trou) du lobe craque, il est préférable de revenir à  la taille précédente celle que vous aviez lors de votre cicatrisation complète de votre lobe.
Le meilleur moment pour étirer votre lobe et juste après une douche chaude, quand votre peau est plus souple, plus étirable et élastique.
Pour favoriser l’insertion du taper (de l’écarteur), vous pouvez utiliser un lubrifiant (huile de jojoba ou l’huile d’émeu) ou tout simplement un savon antibactérien.

Après l’étirement de votre lobe d’oreille, celui-ci risque d’être un peu inflammée c'est-à-dire chaud, rouge, un peu gonflé et sensible. Vous pourrez alors mettre dessus des glaçons ou un peu d’eau froide pour vous soulager et  après éviter d'y toucher pour ne pas apporter de germe et accentuer l’inflammation.
 
Lors de l’étirement il y a deux niveaux plus sensibles que les autres, contrairement à ce que l’on peut penser ce n’est pas le passage de la taille 8 mm à celle de 10 mm, mais le passage du gauge 3 mm à celui du 4 mm et le passage de la taille 6 mm à celle de 8 mm, l’élargissement à ce moment est de 33%. Alors que les autres passages de paliers ont un étirement de 25% maximum.
 
Le point de non-retour au-delà duquel le trou du piercing ne redeviendra pas à la normal varie en fonction de chaque personne. En revanche, on s’accorde à dire qu’au-dessus de 10 mm, il peut y avoir un risque de ne pas retrouver une taille de lobe «de base, d'origine».



Les différents bijoux

 
 
Buffalo et spirale :
 
 
Les spirales et les buffalos sont des bijoux qui permettent d’agrandir le trou du lobe tous comme l’écarteur. Ils ont pour avantage grâce à leur forme de tenir correctement au lobe de l'oreille. Ils peuvent être accompagnés par des joints (o ring) en silicone pour l’esthétisme.

Cependant,  l'élargissement se fait plus rapidement que sur un élargisseur classique, ce qui peut être plus douloureux.


L’écarteur (taper droit et courbé) :
 

Les écarteurs sont également connus sous le nom d’élargisseur ou de taper. L’élargisseur « classique » est une barre droite qui s’épaissit tout en longueur. Ce type de piercing est porté principalement au lobe d’oreille pour l’écarter (mais pas à des fins de bijou constant), afin d’y placer ensuite un tunnel ou un plug.
 
Il existe plusieurs formes de tapers : en croissant, en droit, en griffe... Ils sont en général accompagnés de deux o ring (joints en silicone noirs) qui permettent de les faire tenir au lobe de l'oreille pour éviter de les perdre.
 
Jusqu'à 5mm, le principe de taper droit est assez intéressant à utiliser. Pour les plus grandes tailles celui-ci risque de tomber et de tirer le lobe vers le bas, il est donc préférable d’insérer plutôt un plug dans le lobe de l’oreille qu’un écarteur. 
 
 
Le plug :
 

Les plugs par définition sont des bijoux de piercing "pleins".

Il existe plusieurs formes de plugs : le plug droit (accompagné de deux joints en silicone pour le tenir au lobe de l’oreille afin de ne pas le perdre), le plug demi-droit (ayant un côté plus large que la base et l’autre côté étant accompagné d’un seule joint pour le tenir au lobe de l’oreille afin d’éviter de le perdre), le plug évasé (dont les extrémités sont plus larges que la base du plug), et le plug dévissable (l’embout vient se visser sur la base du plug).
 
 
Le tunnel : 
  

Les tunnels par définition sont des bijoux de piercing dit "vides ou creux". Son nom vient de l’apparence qu’il donne, c’est-à-dire que l’on voit à travers le bijou, de l’autre côté de celui-ci (comme un tunnel).

Tout comme son confrère le plug il existe plusieurs formes de tunnel : le tunnel évasé, le tunnel demi-droit, le tunnel droit et le tunnel vissable. L’avantage de ce bijou c’est que l’on peut y insérer d’autre bijou comme un anneau (bcr, circulaire) pour lui apporter plus de fantaisie.



Les différents matériaux


L’acrylique
 :
 
 

L'acrylique également connu sous le nom de plexiglass ou PMMA. C‘est une matière hypoallergique et biocompatible, qui est assez bien toléré par l’organisme. Les bijoux (plugs, tapers, tunnels…) sont légers, agréables à porter et avec des couleurs intéressantes et diverses.
 
 
L’acier chirurgical (316L) :
 
 
L'acier chirurgical (316L) est l'alliage le plus utilisé dans les bijoux de piercing (piercing langue, piercing nombril…) de manière générale. L’acier chirurgical est biocompatible, et est bien adapté aux bijoux de stretching. Il est idéal pour les piercings jusqu’à 12 mm, à partir de 14 mm les bijoux en acier commencent à être assez lourd.

 
La pâte fimo :
 
 
Bien que la pâte fimo soit jolie et assez originale (couleurs, formes...), qu’on puisse fabriquer soit même son plug, elle contient de nombreux produits chimiques (des phtalates, du PVC qui contient lui-même du plomb) toxiques et extrêmement dangereux pour l'organisme. Même si celui-ci est verni, il reste tout autant dangereux. La fimo ne convient en aucun cas à des bijoux de piercing quels qui soit.
 
 
Les matières organiques :
 
 

Les matières organiques (pierre, os, corne…) diminuent les dépôts (blanchâtres) sécrétés naturellement par le canal du lobe de l'oreille comparé à l’acier chirurgical ou à l’acrylique. Ces matières organiques ne peuvent être utilisées que sur un lobe complètement cicatrisé. Contrairement à l’acier chirurgical les matières organiques par leur faible densité peuvent accroître le risque infection.
 


Autre


Il existe une autre méthode plus rapide pour obtenir la taille désirée pour un lobe élargi, mais aussi plus radical et surtout irréversible, c’est ce que l’on appelle le dermal punch.
 
Le dermal punch peut être comparé à un emporte-pièce, il enlève un bout de peau créant ainsi un trou dans celle-ci.
 
Lorsque l’on décide de faire un dermal punch il faut être sur de vouloir garder à vie un trou élargi, en l’occurrence ici au lobe de l’oreille.
 
Un dermal punch se fait chez un perceur, même si peu d’entre eux accepte d’effectuer ce type acte. Cette pratique n’est pas plus douloureuse que celle d’un simple piercing.


Informations



Vous trouverez plus de 1800 plugs, tunnels et écarteur en vente dans cette catégorie : Plugs, tunnels et écarteur.

Si vous avez l'habitude avec les normes (les tailles) US, les conversions FR sont disponible ici.

Si vous ne savez pas comment mesurer votre piercing rendez-vous sur cette page pour plus d'explication.

Vous trouverez plus d'informations et de conseils sur ce site partenaire.